L’astrologie au service du développement personnel

Le rôle de l’ascendant dans le thème natal…

L’ascendant dans le thème natal permet de comprendre ce que sera la part de la personnalité à développer d’un individu… Ce sont des qualités que nous portons en nous-mêmes, mais qui sont, d’une certaine manière à l’état d’enfance et pas encore très déployées…

Ainsi, le rapport entre soleil et ascendant est essentiel car il permet de comprendre notre personnalité extérieure (le signe solaire), notre personnalité profonde (l’ascendant) et surtout quels rapports ils ont l’un avec l’autre…

Prenons quelques exemples :

un Bélier avec un ascendant Lion sera assez fier et se sentira facilement atteint dans son intégrité par les jugements des autres

alors que

un Bélier ascendant Cancer mettra souvent beaucoup de son énergie dans des petites choses et dans la volonté de perdurer dans un ordre établi.

Attention à une chose : si on a un signe et un ascendant qui sont les mêmes (par exemple : cancer ascendant cancer) les deux n’ont aucune équivalence : ce qui signifie que le signe du cancer peut donner les caractérisitiques habituelles de ce signe : douceur, mais une certaine méfiance, réserve, énergie cardinale mais besoin d’un cocon affectif pour donner le meilleur de soi… Alors que l’ascendant montrera un besoin plus profond peut-être d’harmonie, de fonder une famille, de se relier à son passé…

Ainsi, la présence de deux fois le même signe donne en fait une dimension supérieure à la personne qui est alor appelée à développer une dimension beaucoup plus profonde de son soi.

Bientôt à suivre, une fiche sur les ascendants… 

 

26 janvier, 2009 à 1:21 | Commentaires (0) | Permalien


Signe solaire et ascendant

20080513134005.jpg

Le Signe solaire (jour de naissance) et l’ascendant (heure de naissance) signifient deux choses complètement distinctes dans un thème natal.

Le soleil  représente la personnalité extérieure d’un individu, il rassemble en lui (dans les caractéristiques du signe de l’horoscope) un certain nombre de données qui vont faire agir la personne de préférence d’une manière plutôt que d’une autre.

Loin d’être réfléchies, les attitudes liées au signe sont automatiques, spontanées, et même instinctives.

On ne peut pas véritablement modifier notre façon de réagir aux influx extérieurs que nous envoient le monde.

Ainsi, face à un conflit

le bélier se mettra en colère et en position de revendication

le taureau s’immobilisera sur place et attendra de voir comment les choses tournent

le gémeaux essaiera de détourner l’attention et de jouer l’indifférence

le cancer se refermera sur lui-même dans un sentiment de grande rancune

le lion essaiera dans un premier temps de comprendre avec générosité puis ça l’agacera et il pourra avoir une réaction de colère et de dédain

la vierge prendra la crise avec calme, essaiera de désamorcer le conflit, et d’en comprendre les raisons, mais il est probable qu’elle ne soit pas très rapide à pardonner l’offense faite

la balance essaiera de calmer le jeu et de comprendre tout le monde

le scorpion se mettra au coeur du conflit pour ensuite tenter de l’inverser à son avantage

le sagittaire se sentira très fatigué d’avance d’avoir à gérer une situation qui ne le satisfait pas, et il pourra être assez cassant

le capricorne se sentira trahi et partira définitvement, quoiqu’avec une peine immense qu’il gardera pour lui

le verseau tentera de comprendre, d’objectiver les raisons du conflit tout en se dégageant affectivement

le poissons sera profondément affecté et atteint, mais aura dans l’idée de se sacrifier pour sortir de la crise

 

Quant à l’ascendant, il a un tout autre rôle dans le thème : il sert à développer une part de notre personnalité qui n’est pas encore visible dans notre caractère…

Le soleil est ainsi comparable au soleil de midi et l’ascendant, à celui d’une aube

 

21 janvier, 2009 à 10:05 | Commentaires (0) | Permalien


Continuités et ruptures dans un thème astral…

Le plus difficile en astrologie est certainement de comprendre la notion de « temporalité »…

En effet, un thème natal, c’est-à-dire le thème d’un bébé à sa naissance sera le même que celui du vieillard qu’il sera à 98 ans (ou plus Langue) rien n’aura changé… et pourtant tout aura changé.

En effet, le sujet du thème sera à la fin d’un déroulement temporel et non plus au début de son existence.  Mais Le thème natal est atemporel, il nous révèle ses secrets depuis un point de vue qui est celui de « l’éternité« . Mircéa Eliade parlerait de ce temps de nulle part à la fois totalement éphèmère et pourtant n’appartenant à aucun déroulement extérieur à la teamporalité de la conscience, qu’il présente comme le « in illo tempore » commun aux rites (qu’on peut comparer aux cycles astrologiques) qui répètent quelque chose identique dans leur forme mais  pourtant de chaque fois différent, par le fait que celui qui officie le rite ou y participe revient à ce point fixe temporel, enrichit de nouvelles expériences.

Que cela signifie t il astrologiquement parlant

D’abord que le temps n’est que le fruit d’une sorte d’atemporalité : on vient sur terre  porteurs d’un ensemble de données (le thème) qu’on ne fait qu’actualiser au cours de note vie (et qu’on peut lire soit au travers des révolutions solaires – cadres prévisionnels annuels, soit au travers des transits – qui sont les cycles rituels de notre incarnation).

Ces données natales ne sont ni négatives, ni positives : elles sont structurantes de notre personnalité, et  notre choix est dans l’alternative suivante :

- Soit comprendre qui on est et de quoi on est fait, afin de tenter de se rendre maître de ce processus qui est à la fois intérieur et extérieur.

- Soit en rester à subir nos traits de caractère sans jamais tenter d’identifier que les situations dans lesquelles on se retrouve découlent très naturellement de qui on est.

L’atemporalité montre qu’il peut y avoir surgissement d’une situation identique aussi longtemps qu’on n’a pas pris conscience qu’on était porteur d’un paradoxe : c’est ce que les astrologues pointent par le biais des aspects qui relient les planètes entre elles.

Le temps ainsi, n’est que l’inscription dans l’espace d’un certain nombre de données qu’on ne peut reconnaître qu’au travers d’une histoire qui se raconte progressivement, et qui est justement l’expression de notre propre vie.

 

5 janvier, 2009 à 14:15 | Commentaires (0) | Permalien


horoscopotibe.jpg

Il est très intéressant d’aller voir parfois ce que nous racontent les autres traditions, et de les comparer à la nôtre : selon la cosmologie bouddhiste, le monde se serait formé à partir d’un continuum, c’est-à-dire un flux ininterrompu de particules d’espace et de temps : elles se seraient ensuite modifiées et condensées pour donner les 4 éléments que nous connaissons et toute la réalité.

On découvre astrologiquement cette réalité de l’interdépendance en se rendant compte que tous les points d’un thème sont connectés les uns aux autres, donc le feu co-existe avec l’eau et donne des tempéraments romantiques et imaginatifs mais… vifs et plein d’énergie et de projets.

L’air co-existe avec la Terre qui stabilise et concrétise, mais sans l’air, pas d’avenir, ni de mise en relation avec le reste du monde…

L’air peut se voir marier au feu, et comme l’amadou qui embrase l’univers, on voit des feux d’artifices d’un instant…

Vous avez certainement compris que « cette mise en relation » des éléments se fait notamment grâce aux aspects. Or la tradition bouddhiste nous révèle qu’à chaque élément, une temporalité particulière est accolée :

Le passé est symboliquement représenté par l’EAU

Le futur l’est par l’AIR

Le présent se différencie en deux qualités : celle des constructeurs : la TERRE et celle des perspectives : le FEU

Sortir du temps et atteindre l’absolu, c’est de comprendre que chaque temps n’est qu’un visage, qu’une transcription d’un autre…

Les bouddhistes vous disent que lorsqu’on saisit l’interdépendance, l’eternel jeu de miroirs qui ne connaît ni commencement ni fin, on saisit la nature du réel…

1 janvier, 2009 à 19:38 | Commentaires (0) | Permalien


De la psychologie à l’astrologie : transit de saturne

De toutes les planètes utilisées en astrologie, c’est sans doute Saturne qui fait le plus peur (et pourtant, il y en a de bien pires): grand restricteur, sur moi, dame à la faux… Toutes les images sont bonnes pour susciter la crainte.

Effectivement, quand on regarde des gravures mythologiques de cet être symbolique dévorant tout (d’ailleurs, saturne est le temps emoticone donc c’est quand même assez logique qu’il ait raison de tout le reste)

Car avec le temps (tout s’en va…) vient la fin des choses, et leur début qui remplace ce qui a disparu.

Ce qui ne console en général pas, Notre goût du changement étant souvent limité

Voici deux images représentant Saturne, voyez celle qui vous parle le plus avant de continuer votre lecture…

imagessaturne.jpg

boul05.gif

Comme on le sait, tout n’est question que d’imagination et de paraboles (c’est déjà dit dans la bible)

Donc un transit de Saturne impacte votre thème :

Nous sommes bien dans une sphère psychologique (techniquement, je le rappelle, un transit est une planète réelle qui passe sur une de vos positions natales) Selon les astrologues, on vous indiquera des orbes (une marge d’erreur) plus ou moins étendue (nulle à 360° c’est-à-dire le thème…) Chacun ses méthodes.

Pour ma part, je préconise une orbe de 1° et n’admet aucune autre figure que la conjonction.

Donc, un transit de Saturne impacte votre thème..

Si vous êtes la première image, vous allez avoir l’impression d’être dévoré et qu’il ne reste de vous que l’essentiel (c’est-à-dire le squelette)…Moins poétiquement (?) mais plus précisément, vous allez sentir des pans de votre vie se détacher de vous, comme si vous passiez une étape intérieure. Si vous êtes sages Embarasse comme un sage et non comme un enfant (quoique dans la bible les deux se confondent avec le royaume de Dieu accessible aux enfants) vous saurez laisser partir ce qui déjà, s’est vidé de son intérêt réel et profond, et accepter que quelque chose de neuf commence.

Sur l’image de Saturne dévorant son enfant, ce n’est pas évident mais ce (mauvais) quart d’heure passé, vous aurez entre les mains les potentialités d’un nouveau commencement…

Si vous êtes la seconde image (il faut choisir au feeling celle qui vous parle) Saturne vous semblera trèèèès lourd, peut-être que le travail de prise de conscience sur ce qui est en train de s’éloigner de vous n’a pas été parfaitement accompli et compris. En tout cas, Saturne va réduire à néant ce qui n’a pas d’avenir. En un sens, c’est très positif, ça veut dire que tout ce qui reste après un passage de Saturne est destiné à donner des fruits et à transformer votre vie en lui donnant une nouvelle structure…

Question essentielle?

Que faire pour aborder un transit de Saturne…

Sans doute être conscient de deux choses :

1) ce qui est à l’état de graine mais donnera un arbre dans quelques années  et 2) ce qui est bien une graine, mais finira dans l’estomac d’un oiseau…

on retrouve cette prière classique :

« Mon Dieu, donne moi la capacité de savoir ce qui est juste et celle de savoir qui ne l’est pas, mais surtout donne moi la capacité de les différencier l’un l’autre »

Le discernement, c’est une autre histoire, pour cela, il faut au moins un transit de Pluton…

(suite au prochain numéro…) emoticone

 

25 novembre, 2008 à 15:21 | Commentaires (0) | Permalien


Sagesses d’hiver…

ang14.gif Mais qui vaut aussi pour l’été…

Paramahansa Yogananda dans Autobiographie d’un Yogi, texte à la fois biographique et de sagesse hindoue, écit la chose suivante :

« La conscience n’existe que comme une conséquence des activités psychiques de l’être humain. De même que l’on ne peut projeter sur un écran si l’on n’a pas de film, de même qu’on ne peut agir sur le niveau de conscience. C’est donc sur le film qu’il faut agir, c’est à dire sur notre vie qui se projettera ensuite sur la conscience »

Ceci donne à réfléchir (astrologiquement) on ne peut transformer la façon de penser de quelqu’un directement, tout ce qu’on peut faire, c’est l’inviter à agir différemment, ou à réagir différemment et ainsi créer d’autres habitudes qui ensuite, influeront sur la conscience.

paramahansayogananda.jpg

Le monde suscité à l’entour de soi n’est qu’une réaction à ce qu’on est, à ce qu’on désire et à ce qu’on souhaite atteindre : rien dans les évènements ne devrait nous étonner puisque tout porte la marque de qui on est. la difficulté, c’est de se reconnaître maître et créateur de l’environnement, des évènements, des situations qu’on perçoit en premier lieu comme différentes de notre volonté, de notre intellect et de notre désir.

L’astrologie, quand elle est un travail sur soi, est justement cette capacité à se découvrir et à devenir… ensuite, maître sinon du monde, tout du moins, de nous mêmes et de notre réalité.

 

 

24 novembre, 2008 à 15:57 | Commentaires (0) | Permalien


L’arbre de Noel astrologique…

xmastree.bmp

Vous êtes-vous jamais demandé d’où venait la tradition de suspendre des boules de couleur et miroitantes dans des sapins à Noel?

En réalité, cette habitude est une représentation « magique » des planètes…

Le 21 Décembre, nuit la plus longue de l’année, survient le solstice d’hiver… Beaucoup de traditions non catholiques mais chrétiennes ésotériques, affirment que le messie serait né dans cette nuit précisément, puisqu’elle représente un moment où les forces intérieures se rassemblent et se concentrent pour se préparer ensuite à émerger dans le monde extérieur en le transformant de fond en comble…

Revenons à nos boules de Noël… Innocent

On les suspens dans l’arbre pour concentrer les influx planétaires sur l’année à venir :

Des boules rouges montreront l’énergie et la force de MARS

Des boules vertes montreront la nature et sa fécondité, manifestée par VENUS

Des boules bleues seront un symbole de MERCURE, de son intelligence et de sa capacité de compréhension

On ne trouve pas beaucoup de Violet ou de Marron pour Jupiter et Saturne

En effet, Noël étant une fête où on retourne en soi, dans son cocon familial ou dans les souvenirs d’un temps passé, on ne cherche pas trop l’expression extérieure de sa personnalité…

En revanche, on trouve beaucoup de boules d OR et d ARGENT qui sont évidemment, les symboles du Soleil et de la Lune : qui on est, et vers quoi on tend pour le Soleil… Et la lune : comment on voudrait vivre et trouver sa propre paix intérieure…

Ces clés en main, je suis sûre que vous ferez très attention à la façon dont vous décorez votre sapin : vous y puiserez les qualités de votre année à venir…

noel30.gif

23 novembre, 2008 à 11:25 | Commentaires (0) | Permalien


Spécial débutant !!!

Pour tous ceux qui sont

1) passionnés d’astrologie

2) mais n’y connaissent rien

et

3) ont envie de savoir où est leur mercureemoticone(suis-je intelligent?) leur marsEmbarasse((et très courageux…???) leur vénusemoticone (comment j’aime????) leur soleilRire(qui suis-je?) etceteratera….

Vous pouvez aller sur www.astro.com où vous pourrez télécharger votre carte astrale gratuitement

et si vous voulez aller plus loin, vous pouvez acheter un logiciel appelé ORION qui est LE MEILLEUR (et le moins cher en plus !!!) qui existe en français : voici l’adresse : www.jff-ena.com

 

22 novembre, 2008 à 17:33 | Commentaires (0) | Permalien


Le coin des experts : mercure à l’honneur…

Troisième planète de notre système solaire, mercure est une planète dont le mouvement orbital n’est pas régulier, parfois attiré par le soleil, il accélère sa rotation et quand il s’en éloigne, il se ralentit…

Tout cela donne à penser astrologiquement si on sait que le Soleil représente notre personnalité tandis que mecure sera sa façon d’exprimer l’intelligence : notre manière de penser et d’apprendre…

Plus notre personnalité est affirmée, plus mercure peut s’exprimer, c’est le sens de leur proximité…

Au cas où vous ne l’auriez plus en mémoire, voici à quoi ressemble cette planète qui nous donne notre capacité d’adaptation, qui est, comme chacun sait la belle définition que Bergson donne de l’intelligence (tant pis pour les ordinateurs qui ne sont pas très adaptables…Cool)

Donc MERCURE :

imagesmercure.jpg

En astrologie, Howard Sasportas définit trois rôles pour mercure :

1) notre manière de penser, d’apprendre et d’assimiler l’expérience

2) notre manière de communiquer et d’échanger des informations avec d’autres humains (notamment emoticone)

3) révèle nos préoccupations majeures : ce que nous dommes disposés à remarquer et à capter de notre environnement

Tout cela est passionnant parce que Mercure est au fond un pôle de mise en relation entre tous les éléments qui sont présents en nous, et il nous sert aussi à accueillir ce que nous saisissons du monde réel.

Les aspects à mercure témoignent de l’orientation naturelle de nos centres d’intérêt

Mais attention, vous ne trouverez ni l’intelligence au grand sens du terme, ni l’aptitude à étudier avec cette planète, seulement, une façon d’utiliser une manière singulière de faire des rapprochements.

La position de mercure en signe va ainsi parler de notre façon de penser le monde.

Très intéressant en synastrie (comparaison entre des thèmes) car si deux personnes pensent différemment, elles ne s’entendront jamais ! Et au contraire, si elles perçoivent la même chose du monde, elles seront sur la même longueur d’onde… emoticone 

22 novembre, 2008 à 17:19 | Commentaires (2) | Permalien


Les étoiles et l’astrologie…

b0l6rb4q.jpg

« les rêves sont comme les étoiles… Ils nous inspirent, nous fascinent. On pense pouvoir les toucher mais ils sont loin, si loin. Une étoile pourrait changer notre destin… »

Il est rare d’utiliser en astrologie les étoiles, quel paradoxe ! 

En réalité, l’astrologie babylonienne, une des plus anciennes du monde, se fondait sur l’apparition et la disparition dans le ciel des étoiles fixes, aux noms enchanteurs : Aldebaran, Sirius, Denebola, Véga… La liste complète dépasse  la centaine. Lorsqu’on en trouve une dans une nativité (un thème de naissance) la personne sera marquée pour toujours d’une sorte de main destinale qui colorera son destin.

Aldebaran, étoile des nativités royales et de l’archange Michael, montre une vie exceptionnelle, riche, et une personnalité hors du commun auquel le destin répondra en lui donnant souvent notoriété et responsabilté. Peut-être même comme l’archange, la nécessité de vaincre des dragons… Innocent

Ces étoiles ont la particularité de n’apparaitre que quelques minutes dans un thème, leur présence ou leur absence permet ainsi de retrouver une heure natale suffisamment exacte pour se permettre de tracer des lignes d’avenir en faisant un peu de prévisionnel…

D’autres étoiles, aux noms inquiétants sont au contraire un signe angoissant dans une nativité, par exemple : Sinistra, qui, à l’exception de thème de (gentils) sorciers alchimistes marque des existences plus sombres liées aux acides et aux poisons…

Mais toutes les étoiles sont avant tout des possibilités plus larges de se transformer et de devenir créateur de sa propre vie…

 

20 novembre, 2008 à 8:29 | Commentaires (2) | Permalien


1...5556575859