L’astrologie au service du développement personnel

» Catégorie : experts en astrologie


le Novile dans les aspects astrologiques…

Commentaires » 6

astronomiepopulaire.jpg

Le NOVILE en astrologie est un aspect, et ce n’est pas un aspect sympathique, contrairement à ce que vous lirez dans les livres…

Evènement fondateur et marquant, le novile marque clairement un avant et un après, dans 90% des cas, c’est un événement qui est vécu comme difficile, voire traumatisant. Tout simplement parce qu’il porte la marque de l’imprévu et que d’autre part, il n’a pas de « place » à priori dans notre univers mental et notre vie…

Lorsqu’il survient, il nous laisse en général complètement dépourvu et avec « mission » de nous ré-organiser avec cette nouvelle donne.

Ce qui est étonnant, c’est qu’au point de vue astrologique, le novile peut être le bras agissant d’un transit, mais n’aura pas d’existence par lui-même : ce qui signifie que ce novile, ou plutôt cette série d’événement apparentés au novile fera parti du chemin d’évolution de la personne.

En tant qu’astrologue, j’essaie de ne pas leur donner une importance trop grande, puisqu’ils s’inscrivent dans la logique d’un individu et ne s’expriment pas dans l’absolu. L’événement est toujours perçu comme très fondateur, mais l’est-il vraiment ?

Un grand nombre de noviles ont fleuri dans les thèmes du monde entier au moment du 11 septembre 2001…

Ce qui permet d’une certaine manière de se rendre compte que nous sommes tous moins indifférents au monde entier que ce que nous pourrions croire…

 

le soleil « rejeté

Commentaires » 0

soleil.jpg

Du soleil « rejeté »

Si vous apprenez l’astrologie, vous entendrez un jour cette jolie expression qui, en somme, est assez angoissante.

Techniquement, ceci signifie que le soleil se trouve en maison 7, « dans la maison des autres », et face à l’ascendant, avec lequel il fait une opposition, naturelle ou exacte.

Un soleil en opposition avec l’ascendant ne signifie rien de plus que le fait que les deux énergies ont à apprendre l’une de l’autre et qu’elles ne fonctionnement pas spontanément ensemble.

Mais si votre soleil se trouve en maison 4 (fond du ciel) ou en maison 10 (Milieu du ciel), il sera en carré naturel à l’ascendant, et le vécu est sensiblement le même…

En réalité, cette expression de « rejet » manifeste que le soleil se trouve ancré dans « l’autre », c’est-à-dire qu’il manifeste une dépendance, ou une prise en compte supérieure à la normale d’autrui, ou de l’opinion d’autrui sur soi.

L’autre dans une carte astrale, reste un intrus : comment va-t-il nous percevoir, nous jauger et nous juger et surtout nous aimer ? D’une certaine manière, c’est la cohérence même de notre personnalité qui est mise à l’épreuve de l’autre.

Pour les personnes dont le soleil est « rejeté », l’autre devient une pièce maîtresse de sa construction intérieure, mais bizarrement (ou si vous avez bien tout suivi, totalement logiquement), cette position intervient surtout dans les cartes des personnalités « trop » cohérentes et qui ont besoin de faire une place à l’autre…

 

Transits et Cycles…

Commentaires » 0

ldd4.jpg

Une des premières choses à savoir sur les transits, c’est qu’ils font partie d’un cycle, et ne sont pas, en soi, une donnée.

C’est pour cette raison que personnellement, je ne retiens que les transits « début de cycle », c’est-à-dire les conjonctions. Les autres ont leur importance, mais témoignent de la « vie » d’une position planétaire et ne tombent pas du ciel (c’est le cas de le dire…)

  

Un Cycle connaît 4 phases :

Au commencement : superposition des données natales avec la planètes (ex : Jupiter sur Jupiter) : la planète se recharge et va commencer une nouvelle expansion d’elle-même.

Carré Croissant : c’est à dire 90° de parcouru : on arrive dans le concret : on met en œuvre ce qu’on a entre les mains

Opposition : loin d’être mauvaise, cette position témoigne de la réalisation objective, donc c’est un accomplissement, sauf si la personne n’a pas su rompre avec le passé, et commencer réellement un nouveau cycle

Carré Décroissant : C’est l’heure de la consolidation, ou si on n’a rien construit, de la dissipation. C’est un effort pour rendre public ce qui a été construit.

  

En 4 phases, les planètes nous invitent à une transformation de nous-même, attention car l’événement ne survient que comme un correctif si les acquis précédents n’ont pas été solidifiés.

 

Saturne…

Commentaires » 0

ldd7.jpg

Pour ceux qui connaissent un peu l’astrologie, Saturne est une planète qui fait peur, parce qu’elle parle d’élaguer, de structurer et on a toujours la sensation qu’elle arrive comme le père fouettard qui va nous punir.

En réalité, Saturne a une force de structuration du pouvoir solaire, c’est à dire que dans un thème, l’expression concrète dans le monde de notre personnalité passera par le signe et la maison dans lesquels se situent Saturne :

Ainsi, en signe : ce sont des qualités à développer, comme si le signe où se trouve Saturne, et encore plus s’il est rétrograde, devait devenir une « seconde nature » de la personne. En maison, c’est le domaine d’un challenge et de quelque chose qui sera à passer, à dépasser puis à maîtriser.

Saturne est aussi une planète qui signale nos peurs, donc s’y confronter nous pousse à nos propres limites.

  

Il est évident que la relation entretenue entre le soleil et Saturne est essentielle pour comprendre comment se passe cette interaction. Si on a un aspect harmonique qui les relie, ce sera beaucoup plus aisé que si on a un aspect dissonant ou une absence de lien.

 

predire en astrologie…

Commentaires » 0

astrologue.jpg

On me demande souvent quelle est la valeur de la « prédiction » en astrologie…

Que peut-on prévoir ?

Tout d’abord, un climat…

Si vous êtes perturbé, anxieux, ou au contraire, profondément optimiste, cela se verra de façon évidente dans votre carte du moment. Ainsi, que les grandes lignes évènementielles… Maintenant, ce qui est très délicat à interpréter, c’est le sens de ce qu’on voit : l’astrologie est évidente après coup, parce qu’on n’hésite plus entre nos peurs et nos désirs à trancher pour un sens plutôt qu’un autre :

Ainsi un Novile (aspect hyper qualifié d’un point de vue évènementiel) produira un effet violent. Par exemple, maître de 8 (la mort) dans une maison, la 11 (le relationnel), lié à vous-même, montre que vous rencontrez cette réalité.

MAIS, cet événement se voit-il à plus grande échelle ou seulement à celle de votre mois, de votre année…

Nous sommes en face d’un système d’emboîtement qui n’a presque aucun terme : comme des poupées russes qui s’imbriquent, nous avons à l’infini des rectifications, des précisions, des impacts qui se modulent…

Si vous n’avez pas le cœur bien accroché, aucun doute que l’astrologie vous fera perdre votre équilibre intérieur…

D’où l’importance d’un travail conjoint sur soi-même et pas seulement d’étude de la technique astrologique

 

lune noire et amours…

Commentaires » 0

lunenoire.jpg

Amour et haine se touchent, comme les deux faces d’une même pièce. Vous aimez quelqu’un et il vous déçoit gravement, vous vous mettez à lui en vouloir et à le haïr. La haine et l’amour font plus que se toucher, ils communiquent l’un avec l’autre et se transforment l’un dans l’autre.

Si vous avez rencontré cette sensation, cette attirance mêlée de répulsion, d’une vie de gagner à tout prix et de faire céder l’autre, à cause de votre souffrance, vous avez rencontré la Lilith, ou lune noire. Qui de l’autre main, vous proposait les paradis miraculeux d’un état d’éden où vous étiez parfaitement heureux. Cet état de grâce a-t-il existé ailleurs que dans votre imagination et dans votre désir, ce n’est pas sûr.

Ce qui est sûr, c’est que vous avez eu un besoin farouche d’y croire. Ce besoin de trouver la sortie avec Lilith fait écho à la notion de karma qu’on trouve en filigrane dans toutes les littératures d’aujourd’hui.

La lune noire juxtapose les contraires et vous fait vivre dans les montagnes russes du désir et de la peur. Dans le plan amoureux, elle réactive cette opposition haine/amour si difficile à comprendre intellectuellement et tellement claire pour quiconque l’a vécue.

 

Taches solaires

Commentaires » 0

tachessolaires.png

Tout le monde a entendu parler des tâches solaires et du cycle de 11 ans qu’elles dessinent sur la surface du soleil. La première chose à noter, c’est que les astronomes s’en félicitent dans la mesure où ça leur permet de mesurer la rotation du soleil sur lui-même qui a un cycle d’environ 27 jours (mais personne n’a vraisemblablement eu l’idée de se dire que ça sonnait comme le cycle lunaire). Ces tâches sont des chutes de température à la surface du soleil à 3700° ce qui nous paraît encore assez élevée, mais qui ne l’est assurément pas pour le soleil. Elles révèlent l’activité interne du soleil qui est une force vivante. Ce qu’on a pu noter au cours des observations passées, c’est que le refroidissement du climat semble coïncider avec des périodes où on observe un très faible nombre de tâches. Ainsi, les annales qui rappellent « le petit âge glaciaire » au XVIème siècle mettent en corrélation ce fait avec l’absence de tâches solaires sur une période de 70 ans, simple coïncidence ?

L’avenir le dira, puisque nous rentrons dans une période où les tâches solaires se font rares à la surface su soleil. Il est donc à parier que le réchauffement climatique entraîne une baisse réelle des températures, ce qui d’un point de vue climatologique n’est pas absurde.

D’autre part, il semble qu’il y ait un lien entre les épidémies et le cycle de 11 ans que font les tâches à la surface du soleil, ces domaines d’investigation étant largement négligés par les astrologues, il y a encore beaucoup à découvrir…

 

célébrité et astrologie

Commentaires » 0

etoile.jpg

Peut-on voir la célébrité dans un thème ? 

Vaste question dont la réponse est globalement oui. 

On peut voir dans une nativité une force hors du commun qui fait que dans un domaine, on ira au bout de soi-même. Les thèmes de musicien sont particulièrement notoires avec Neptune qui est mis en exergue voir central dans une nativité. 

Autre particularité, la maison 11 qui peut être très chargée et qui indique souvent trois directions possibles : une notoriété – un engagement politique ou pour des idées – une reconnaissance sociale (mais qui peut venir de la famille ou du mariage) 

En réalité, c’est la conjonction de beaucoup de paramètres dans une nativité qui fait qu’on commence de se dire qu’on est face à quelque chose d’étonnant. 

La dominante compte aussi beaucoup (détermination par la méthode de Ptolémée) : quelqu’un qui sera marqué par les trans-saturniennes aura soit une vie complètement ratée, soit complètement hors du commun. 

Un jupitérien aura souvent une vie réussie… par amour de la réussite ! 

Et un saturnien donnera ses fruits dans une seconde partie de vie… 

Mais c’est en croisant tous les paramètres qu’on commence à acquérir des certitudes qu’on est en face de quelqu’un de véritablement hors du commun… 

 

Jours fastes et néfastes ?

Commentaires » 0

zodiaque2.jpg

En astrologie indienne et chinoise, on va voir les astrologues pour qu’ils aident à définir des jours fastes pour les grands évènements de la vie : fondation d’un commerce, début d’une entreprise, ou date d’un mariage. Ce sont des habitudes inscrites dans la vie courante contre lesquelles personne n’aurait véritablement l’idée d’aller. Bien sûr, on peut voir des dérives (comme cela a pu se manifester en Thaïlande avec le régime) mais en tant qu’astrologue, je certifie que la date à laquelle on commence quelque chose d’important est fondamentale. Les grands évènements, comme les naissances, manifestent un début, une sorte de commencement absolu qui aura ses particularités et son « chemin de vie » en propre. 

Par exemple, dans le cas d’un mariage, en faisant le thème du jour et de l’heure du mariage, on connaîtra les grands tournants d’un couple, les naissances d’enfants, les déménagements qui scanderont les étapes de cette vie commune. Bien évidemment, ça n’annule pas le thème des époux, mais ça vient se greffer sur eux et confirmer des aspects que de prime abord, on aurait pu ne pas remarquer. Comme pour tous les évènements, on se trouve alors en possession d’une nouvelle entité qui raconte l’histoire d’un autre point de vue, presque autonome par rapport à la vie des gens qui pourtant, animent et incarnent cet événement. 

 

roi, reine et astrologie

Commentaires » 0

roicharlesv.jpg

Dans le temps jadis, on ne faisait que les thèmes des rois. Pour deux raisons, d’abord parce que les clepsydres ne courraient pas les rues et que déterminer une heure natale n’était pas évident pour le tout venant. Et ensuite, parce que le destin du roi signifiait aussi celui d’une nation entière. 

C’est pour cela que les principales traces astrologiques que l’on trouve viennent des couches très aisées de la société. On notera aussi qu’on ne faisait jamais le thème des femmes, parce qu’une femme était avant tout là, et ce même une reine, pour donner naissance à une descendance et non pas pour avoir une existence en propre. On s’intéressait à son devenir indirectement et surtout quant aux effets qu’elle aurait, par son existence sur l’homme qu’elle servait et accompagnait. 

A cette époque, lorsque des nobles avaient besoin de prévisions (car le caractère et son analyse n’avait ni intérêt en propre, ni même une existence reconnue) on utilisait l’astrologie horaire, c’est-à-dire le thème de l’instant exact qui permet de voir ensuite à quoi s’attendre dans l’avenir. 

Il est amusant de constater que l’astrologie évolue avec les époques et constitue un creuset de nos sociétés. 

 

123456...8