L’astrologie au service du développement personnel

GRADUS de Noel Jour 5

7%20noel_a_montmartre

Avez-vous essayé de laisser de l’espace? De laisser du temps? Nous ne sommes maîtres ni de Saturne, ni de Jupiter dans notre thèmes puisque ce sont eux qui créent notre relation au monde extérieur. En devenant quelqu’un qui se rend disponible à ce qui est au lieu de dire tout le temps, et avant même les faits, la réalité, ce que vous voulez. En devenant une réceptivité qui écoute le monde pour y trouver sa place, on se rend compte que quelque chose commence là où on est. maintenant à l’instant T. En acceptant d’être quelque part, en acceptant d’appartenir à la vie dans laquelle vous êtes, vous pouvez commencer d’ouvrir portes et fenêtres vers l’ailleurs.

En laissant du temps, vous renoncez à répondre, et vous permettez aux choses de trouver leur juste déroulement. Vous cessez de forcer pour au contraire essayer de laisser grandir. Ce qui grandit ne sera pas forcément en accord avec ce que vous souhaitez, c’est pour cela qu’on est toujours pressé : parce qu’on ne veut que ce qu’on veut et rien de plus, et rien d’autre. Alors pour conjurer le sort, pour arrêter le temps, on tente de parler plus fort que lui…

Quel que soit le problème que vous rencontrez, centrez-vous là où vous êtes pour comprendre ce que vous avez à faire, n’essayez pas d’agir conformément à vous, mais plutôt en accord avec la situation et son évidence. Agissez avec le temps et pas contre lui, parfois son tempo est très rapide et parfois il rentre dans les limbes d’une quatrième dimension dont il faut aussi prendre la mesure, qui n’est plus la nôtre. Le temps de l’avent est fait de trouées d’espace et de temps qui peuvent nous mener très au-delà de notre quotidien, vers un autre monde qui peut-être répond à des questions que nous nous poserons demain. En se mettant à leur écoute, nous apprenons à vivre avec la réalité et non contre elle…

5 décembre, 2016 à 12:45


Laisser un commentaire