L’astrologie au service du développement personnel

Comment allez vous?

Quand on pose cette question en occident, la réponse attendue est quelque chose qui commence par « je », et répondre autrement peut sembler particulier. Dans les civilisations traditionnelles, pour les personnes d’un certain âge ou dans des structures un peu particulières, type monastère, la réponse que vous obtiendrez commencera par « nous ». Ce n’est pas qu’un tic de langage, ce qui est admis, c’est que quelqu’un ne peut pas aller bien si un membre de son entourage proche et aimé ne va pas bien, aussi la réponse « nous n’allons pas pas bien parce que géraldine va mal » prend toute son ampleur, ce n’est pas que quelqu’un d’autre aille mal, et qu’on ne veut pas parler de nous, c’est qu’on va réellement très mal à cause de quelqu’un qu’on aime et que tant que cette personne là ne va pas bien, on ne va pas pouvoir se remettre à se sentir au top. Peut être qu’au lieu de se fonder sur soi, il faudrait faire le travail inverse et ré apprendre à accepter qu’on fonctionne à plusieurs et pas comme une île isolée au milieu des autres.

13 novembre, 2013 à 8:26


Laisser un commentaire