L’astrologie au service du développement personnel

le corps : champ de bataille de nos conflits intérieurs…

le corps : champ de bataille de nos conflits intérieurs... dans sagesses et équilibre de vie corps-230x300

Chacun de nous a un corps

Ou

Chacun de nous est un corps

La première question que vous devez vous poser si vous êtes en guerre contre votre corps (il est trop gros, trop maigre, trop petit, trop grand, trop laid, trop transpirant, trop fatigué etc…) est de savoir si vous « êtes » votre corps, ou si vous « avez » un corps. Les plus forts conflits viennent d’une distance entre nous (un pur esprit) et notre corps, qui ne serait pas conforme à nos vœux. Nous voulons un corps qui corresponde à nos critères, sauf que ces critères ne lui pré existaient pas. En général, on s’incarne avant de commencer à penser à ce qu’on attend mentalement d’un corps idéal. Il reste qu’à chaque étape intermédiaire de notre vie, on s’en prend à notre corps comme si c’était lui le fautif de notre désarroi.

La première leçon à retenir est que notre corps « est » nous-mêmes (et quelles que soient nos croyances). Pour le temps de cette existence, il est le support de notre être et nous devons en prendre soin (comme un temple sacré disent les hindous). La seconde leçon est que le corps exprime quelque chose qui n’est pas forcément en accord avec nos critères (ou avec la mode) et dont pourtant, il va nous falloir tenir compte. Il ne s’agit pas de le transformer à tout prix, il s’agit de voir ce qu’il manifeste par ce qu’il est. L’inversion de perspective est indispensable : ainsi, si vous êtes quelqu’un de très facilement fatigué, c’est que quelque chose ne vous convient pas dans votre vie, qui peut être votre manière de penser, votre rythme, votre alimentation, etc, à vous de mener l’enquête… mais le fait est que votre corps s’il est anormalement fatigué a besoin qu’on écoute ses signaux.

La troisième leçon à retenir est que ce n’est pas votre corps qui définira votre but de vie. Mais que pourtant, il doit être pris en compte dans vos choix.

Le corps est la « partie visible » de notre individualité, alors que l’esprit, nos croyances, nos certitudes, nos volontés, se cache ailleurs… partie visible = partie exposée au monde extérieur, et donc au jugement. Si vous êtes sur de vous dans votre corps, vous le serez dans votre tête. Mais le travail à accomplir est souvent de vous mettre en accord avec ce qu’il manifeste au lieu de vouloir vous conformer à des critères extérieurs…

Dans le thème, la Lune exprime non pas le corps, mais notre rapport à notre corps. Ce qui montre bien que la réalité d’une chose est moins importante pour une personnalité que la perception qu’elle en a.

24 janvier, 2012 à 14:20


2 Commentaires pour “le corps : champ de bataille de nos conflits intérieurs…”


  1. frederic moreau écrit:

    Bonjour,
    tout à fait en accord avec la troisieme leçon..par contre pour moi aprés avoir observé plusieurs thèmes et rencontrés plusieurs personnes je me posais la question de savoir si lorsque il y avait une distorsion du corps et de l’esprit ça se traduisait par un carre soleil /ascendant ou une opposition l’asendant ??

    étant apparenté a l’enveloppe corporelle et donc à la partie visible..

  2. nityavarnes écrit:

    bonjour, en général, c’est davantage une distorsion entre la lune (symbole de l’héritage corporel) et un autre point du thème qui manifeste le problème. les oppositions ou quadratures à l’ascendant manifestent un problème dans la perception de la personne et dans son ressenti, ce qui peut contre réagir sur le coprs…


Laisser un commentaire