L’astrologie au service du développement personnel

Un chameau

chameau.jpg On se rappelle de cette phrase qu’on lit dans le nouveau testament qui dit : « Il est plus facile à un chameau de passer le chas d’une aiguille qu’à un riche de rentrer dans le royaume des cieux » (NT, marc 10,25) Cette sentence est très intéressante parce qu’elle explique que ce sont nos désirs (et notamment l’absence des désirs : le riche est avant tout celui qui veut toujours plus) qui nous indique quel type d’avenir on aura. Outre la dimension religieuse de la notion de paradis, il est très possible de lire le nouveau testament en essayant simplement d’y voir des conseils de sagesse. 

Le paradis représente l’avenir. Notre avenir. De demain à nos 95 ans. Celui qui est riche est celui qui a trop de désirs, mais aussi qui croit pouvoir les combler seul, sans l’aide d’un autre, sans la confiance et sans l’échange. La richesse matérielle comme toute chose qui tend à nous rendre auto-suffisant nous ment, parce qu’elle nous éloigne en réalité de notre but. Notre but étant d’être réellement riche. 

Le chameau de plus, n’ayant pas de « désirs », c’est-à-dire d’idées préconçues sur ce que la vie devrait ou pas lui apporter, est assez adaptable. Il se contente de suivre les possibilités offertes par le moment… 

6 octobre, 2011 à 6:48


Laisser un commentaire