L’astrologie au service du développement personnel

illumination selon le bouddhisme

fleurscerisier.jpgLes bouddhistes prennent souvent pour expliquer l’illumination, l’image suivante : « lorsque l’eau bout dans le récipient, une pression s’exerce par laquelle le couvercle s’ouvre de lui-même, il n’est pas nécessaire d’user de la force. De la même manière, mettez toute votre énergie dans votre tâche et le résultat viendra, comme par inadvertance »

On se pose en effet souvent la question de savoir pourquoi le fait d’accrocher son esprit au présent, de l’y tenir et d’essayer de concentrer toute notre énergie sur ce qu’on accomplit, nous donne une énergie hors du commun et une capacité à obtenir des résultats dont nous n’aurions jamais rêvé. Vivre dans l’anticipation nous fait perdre nos forces et nous coupe de la réalité. On se trouve ensuite totalement déposséder. La seule chose qui nous appartient, c’est de remplir au mieux le moment que nous sommes en train de vivre, sans penser à ce qui peut advenir.

Le même problème se pose quand on se dit qu’on n’a pas suffisamment de temps pour faire tout ce qui nous est demandé, il suffit en fait de faire tout le possible sans réfléchir à ce qui nous reste à accomplir ou à régler. Si on a trop à faire, le fait de se le répéter ne changera rien à la donne et pourra même éventuellement ajouter une dimension d’angoisse qui nous prendra encore davantage notre énergie.

C’est le sens aussi de la parole des Evangiles : les oiseaux du Ciel ne sèment ni ne récoltent, et ne s’inquiètent pas de demain. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ça ne signifie pas qu’ils ne font rien et attendent tout de Dieu, mais que vivre en paix est simplement le fait de se mettre au diapason de ce qui nous est réellement possible au jour et heure d’aujourd’hui.

16 juillet, 2011 à 12:23


Laisser un commentaire