L’astrologie au service du développement personnel

Un boa…

boa.jpg

Continuons notre exploration de la sagesse japonaise avec ce conte que j’apprécie beaucoup et qui nous en apprend beaucoup sur l’importance de l’harmonie intérieure… Il pourrait s’intituler : « Chaque chose à sa place ».

Il est tiré du livre de Henri Brunel intitulé le moustique et autres histoires (car une si petite bête peut vous empêcher de dormir toute une nuit et ça pousse à réfléchir…)

« Il était une fois un serpent boa qui vivait en état de guerre civile. Sa tête et sa queue ne s’entendaient pas.

Pourquoi, s’écriait la queue, suis-je toujours derrière et toi devant ? Pourquoi décides tu toute seule du chemin que nous suivons ?

La tête méprisait ses jérémiades et ne répondait pas. Un jour, aux environs de midi, elle aperçut une appétissante grenouille. Elle voulut la saisir d’un mouvement vif, mais la queue s’était solidement entourée autour d’un arbre, et la grenouille, à un souffle près, s’échappa.

Es-tu devenue folle, gronda la tête.

Je ne bougerai pas tant que tu ne reconnaîtras pas mes droits égaux et que je pourrais à mon tour avancer la première et choisir mon chemin !

Pendant trois jours, on palabra. Beaucoup d’insultes et d’arguments furent échangés, que par bienséance je ne rapporterai pas. Au bout du compte, la tête céda ; la queue se désenroula et toute joyeuse de sa victoire, partit à la découverte. Hélas, elle n’avait pas d’yeux et dans le premier ravin qu’elle rencontra, elle tomba, entraînant la tête. Toutes deux périrent en contrebas. »

18 janvier, 2011 à 20:49


Laisser un commentaire