L’astrologie au service du développement personnel

Halloween

halloween2.jpg

Le 31 octobre, fête des sorcières, est le jour du « All Hallow Ween », ce qui signifie en fait, le jour où il n’y a aucun saint ni ange qui veille, et où les morts peuvent remonter à la surface de nos consciences et affleurer nos vies. Cette nuit du 31 octobre est le moment charnière de l’année, dans la tradition Wicca, c’est le moment où les frontières entre le monde visible et le monde invisible sont les plus ténues, les plus fines. Le 1er novembre, avec la Fête des morts, remet tout en place : les saints, les anges et les séraphins veillent à ce que le sabbat, c’est-à-dire avant tout le désordre arrête de régner. On célèbre les morts pour les remettre sur le droit chemin de leur monde invisible et nous, vivants, nous laisser en paix, dans le monde visible.

Comment tirer parti de ce moment ? D’abord en sachant refaire une place au spirituel dans votre vie, qu’il soit occulte ou pratique religieuse, c’est le moment de vous reconnecter et de comprendre qu’on fait partie d’un continuum où Dieu, la nature, le spirituel jouent un rôle prépondérant. Ensuite, il est temps également de refaire le lien avec ceux qui sont passés de l’autre côté, de les honorer et les aimer. Ils vivent en vous et vous avez le devoir d’accomplir votre vie au mieux possible, aussi parce que ceux qui nous aiment, nous accompagnent, de l’autre côté du miroir et veillent sur nous. Le désordre est nécessaire pour que l’ordre paraisse encore plus important. Le désordre est nécessaire aussi pour remuer ce qui ne paraît jamais à la surface et faire remonter les inconscients ou les non dits.

La fête des morts devrait être la célébration du fait qu’ils sont auprès de nous et ne nous quittent pas. Ils nous veillent et si ça se trouve, on se rendra tôt ou tard compte que les chances, les hasards heureux et tous les problèmes évités, en fin de compte, c’est bien Tante Adèle ou notre papa qui les ont réglés à notre place. Un peu étrange ? ce ne serait pas si étonnant… apprenez en tout cas, à solliciter ceux que vous aimez, vous verrez qu’ils vous répondent bien plus souvent que vous ne croyez.  

1 novembre, 2010 à 13:08


Laisser un commentaire