L’astrologie au service du développement personnel

Biorythmes…

coupellefleurs.jpg

Nous avons tous entendu parler des biorythmes, et sans bien savoir ce que c’est, nous voulons absolument en tenir compte… pour notre santé. En fait, nous sommes les croisement de deux rythmes : l’un interne qui est notre propre corps avec ses cycles de veille et de sommeil, d’hyper activité et de ralentissement qui correspond à la fréquence des ondes du cerveau. Et par ailleurs, nous réagissons au rythme du monde extérieur. Autrefois uniquement marqué par les saisons et l’alternance jour/nuit, nous sommes aujourd’hui dans une temporalité continue. Grâce à l’électricité qui stimule notre attention, nous pouvons être vigilants (en théorie) 24h sur 24h, et d’une certaine façon, c’est à ce résultat asymptotique que la société nous convie. La rapidité des échanges via les téléphones (qui nous rendent joignables tout le temps et partout), les mails (qui raccourcissent le temps et annulent l’espace)  nous mettent dans une exigence permanente de disponibilité. Nous nous trouvons ainsi dans une double difficulté : il s’agit d’une part de refaire un lien avec la nature (dont les rythmes sont intimement liés à ceux de notre corps) et de lutter contre le rythme artificiel et intenable que la société exige de nous. A la fois en défense et en redécouverte de ce qui nous essentiel, nous avons du mal à trouver notre équilibre. Tout comme en médecine chinoise, le problème principal sera de savoir si l’énergie défensive (contre les agressions du monde externe) doit prendre le pas sur l’autarcie de la structure interne, l’un et l’autre deviennent nos challenges quotidiens. L’homme moderne a ainsi beaucoup plus de luttes à vivre qu’un individu des temps anciens…

17 octobre, 2010 à 13:18


Laisser un commentaire