L’astrologie au service du développement personnel

Histoires qui ne vont nulle part

bakuyokai.jpg

Au Japon, il existe une légende sur les lanternes et les miroirs anciens. En fait, ils en savent bien plus longs que nous, mais ils ne sont pas les amis des humains et ils ne veulent rien leur révéler. Ces objets savent ce que nous ignorons. C’est un peu comme si on retrouvait notre arrière grand-mère et qu’elle nous raconte le passé. C’est d’ailleurs perturbant parce qu’à une seule génération d’écart, le passé ne nous concerne plus, c’est comme une histoire qu’on nous raconte. Ce qu’il y a de fabuleux dans la généalogie, c’est que ça nous parle de nous sans nous parler de nous… comme l’évocation de souvenirs dont on serait fait sans le savoir. En tout cas, la bonne façon de gérer l’étrange, est de s’en moquer au lieu que ça nous fasse peur. La prochaine fois que vous verrez un fantôme, essayez de l’effrayer au lieu d’avoir peur vous-même, ça devrait bien marcher.

L’autre méthode, car chacun sait que les fantômes sont des cauchemars (pas sûr) c’est de les faire manger à Baku, ce gentil Yokai mange les mauvais rêves, la bonne question est de savoir ce qu’il en fait ensuite, peut-être qu’il les inspire à d’autres !

19 septembre, 2010 à 14:15


Laisser un commentaire