L’astrologie au service du développement personnel

Vivre au rythme du monde…

ecologie2.jpg Al Gore dans « urgence planète Terre » note avec justesse que tout appareil électrique qui tourne à un haut rendement a besoin pour fonctionner de ce qu’on appelle « une prise de terre » », c’est-à-dire une possibilité de se décharger électriquement parlant en se reliant à la terre. Ne sommes-nous pas, en tant qu’êtres humains, dans le même cas de figure ? Nous avons une vie qui va de plus en plus vite, qui est terriblement intense, mais nous perdons le lien à la Terre. La terre, ce sont des rythmes de vie, un rapport avec la nature, un équilibre alimentaire et dans notre sommeil. Nous vivons coupés des saisons, coupés de la sagesse inhérente à chaque âge de la vie, nous voulons tout conquérir et ne rien perdre dans le temps qui passe et en fin de compte, nous nous retrouvons très appauvris parce que sans moyens de nous « décharger ». 

Faire une marche d’une demi heure par jour dans la nature, avoir un potager, s’occuper d’animaux éloigne la dépression, mais ce n’est pas un hasard. Nous cherchons sans cesse de nouveaux moyens de nous divertir, de faire des expériences incroyables, alors que l’expérience la plus fabuleuse serait justement de vivre chaque jour, pleinement, au rythme de chaque saison de l’année, et au rythme de nos propres besoins 

5 août, 2010 à 13:00


Laisser un commentaire