L’astrologie au service du développement personnel

Christine Lagarde, une ministre de l’économie parmi d’autres?

lagarde.jpg

C’est certainement une forme de persévérance pugnace qui fait que Christine Lagarde ne renonce jamais à atteindre ses buts. Pour ce capricorne, très marqué par Pluton et donc par une fascination pour les enjeux de pouvoir, elle ne s’avoue jamais vaincue et sait tirer parti de tous les  tournants de sa vie. Clairement marquée par l’étranger et plus nettement par les Etats-Unis (Nœud nord et Lune noire en Sagittaire), dont elle aime la netteté exécutive, Christine Lagarde est à la fois une femme d’action et une femme d’idéaux.

On pourrait la croire très détachée de tous les enjeux politiques, il n’en est rien.

C’est au contraire une femme qui sait très bien manier tous les niveaux d’implications, et qui se positionne admirablement dans les rapports de puissance qu’elle perçoit avec doigté et dont elle sait se rendre maîtresse quand besoin est.

Sans être énarque, elle a pourtant la « pâte » haut fonctionnaire qui ne fait pas d’elle quelqu’un de populaire. Elle peut être appréciée mais reste inabordable, réfugiée dans une certaine élite, à laquelle, d’ailleurs, elle appartient naturellement.

C’est certainement un perfectionnisme et une puissance remarquable de travail (jupiter rétrograde en Vierge) qui la caractérisent le plus. Assez peu sûre d’elle, elle compense en permanence par énormément de précision, de constance et de quantité de travail. Elle est facilement centrée sur ce qu’il y a à faire plus que sur la manière de le « communiquer » ou de le rendre admissible pour ses interlocuteurs. Christine Lagarde sait répondre et répliquer, en tant qu’ancienne avocate, quand besoin s’en fait sentir et à condition qu’on ne soit pas au niveau d’une « harangue » populaire.

Elle se concentre par préférence, sur une certaine objectivité et une force intérieure, et elle déteste également qu’on lui dicte ce qu’elle a à faire, mais elle peut avoir un côté « respectueux » de sa hiérarchie, très étonnant pour une femme de cette envergure.

Elle est capable tour à tour, d’une très grande dureté et d’une très grande reconnaissance, mais elle n’a de par son caractère, aucune réaction mitigée. Rien en elle n’est tiède, ni imprécis. Elle cherche toujours à être dans une plus grande concision intérieure.

Les élections de 2012 marqueront sans doute un très grand tournant, et très positif dans sa carrière, c’est quelqu’un qui prendra une ampleur inattendue, et qui représentera incontestablement beaucoup pour la France.

 

29 avril, 2010 à 13:33


Laisser un commentaire