L’astrologie au service du développement personnel

Villepin, une force du futur?

devillepin.jpg

Le goût du secret et le goût du pouvoir sont intimement liés dans le thème de Dominique de Villepin. C’est un homme dont la noblesse n’est peut-être que de titre, mais qui en a toutes les grandeurs et toutes les exubérances. 

Dominique de Villepin aime manier dans l’ombre les fils intriqués du pouvoir, il a la capacité de faire réfléchir les autres « à sa manière ». Très charismatique, il a cependant parfois des naïvetés et une inconscience qui le fait prendre à la légère ses ennemis. Villepin se dit qu’il passera toujours, il a confiance en lui et souvent, cette confiance l’a sauvée, un peu à la manière d’une bonne étoile. 

Sa faille est sans doute liée au fait qu’il veut être fidèle à ses amis, et qu’en vertu de ce principe, il est prêt à pourfendre toutes les règles. D’ailleurs, quoique avocat, ce n’est pas un homme qui respecte la lettre  de la Loi, il est beaucoup plus sensible à son esprit, qu’en revanche, il ne trahit jamais. 

C’est un homme qui aime les causes qu’il peut défendre. Mais c’est aussi un homme qui jette un œil bienveillant sur les puissances de l’ombre. On dit de lui qu’il retourne souvent sa veste, c’est probablement exact, mais c’est plus par un opportunisme inconscient, que par une facette réellement manipulatrice de son caractère. 

Paradoxalement, il n’aime pas ce qui lui fait de l’ombre, et il n’est pas étonnant qu’un homme comme Nicolas Sarkozy ne soit pas devenu son meilleur ami. Ils aspirent tous les deux à la même chose, mais d’une façon totalement différente. Notre président a un côté beaucoup plus électoral, ce qui va de soi, il essaie beaucoup de rejoindre son public par sa façon d’agir et de s’exprimer, tandis que de Villepin essaie d’en venir à ses fins, et de faire « l’heureuse surprise » à ses concitoyens. En clair, Dominique de Villepin est un homme qui préfère agir en silence et dans une réserve plutôt qu’au vu et su de tous, c’est sans doute ce trait de caractère qui lui vaut le plus de soucis à l’heure actuelle. 

Manifestement il faudra attendre l’année 2011 pour qu’il sorte de ses imbroglios juridiques, il reste que l’affaire Clearstream a considérablement atteint sa notoriété publique, mais les élections de 2012 devraient le remettre au devant de la scène. Ce qui laisse à penser que l’action supposée de ses ennemis pour le jeter aux oubliettes n’aura pas eu l’effet escompté.    

 

26 avril, 2010 à 18:35


Laisser un commentaire