L’astrologie au service du développement personnel

nos démons intérieurs…

shinigami.jpg

Le SHINIGAMI est une sorte de démon de la mort. Exactement, c’est un demi-dieu, ce qui signifie dans le panthéon hindouiste ou bouddhiste que c’est un être qui est immortel, mais qui s’ennuie terriblement de son état, parce que rien ne vient le distraire.

L’immortalité ainsi comprise prête à penser, ce serait comme une temporalité sans dynamisme, l’éternelle répétition des jours qui ne parvient jamais à faire sens, parce qu’on n’a pas la capacité de vouloir, d’aimer ou d’apprendre quelque chose qui donne la sensation d’une dimension qui va nous ouvrir un avenir.

Quand la vie paraît morne et se répéter, on peut se dire que d’une certaine manière, on est sortis du temps humain, pour se retrouver dans une sorte de vide qui n’est absolument pas du détachement mais une indifférence qui use les heures au lieu de les utiliser.

Le shinigami pourrait ainsi être le mauvais ange qui nous guette quand on commence de se dire que tout est équivalent, c’est une fausse sagesse, un renoncement cynique qui se met au seuil du monde au lieu d’accepter d’y jouer un rôle à part entière.

Il m’arrive souvent en tant qu’astrologue de voir des gens qui attendent que leurs vies changent sans avoir idée de s’y investir, de retourner leur manche et de se mettre en jeu.

Mais se mettre en jeu suppose d’affronter nos peurs et nos certitudes, tout comme le shinigami, si nous ne sommes nulle part, pourquoi se mettre en jeu ?

La sagesse du folklore japonais est de nous présenter de manière imagée des états mentaux et menteurs que nous traversons… pour ne pas se confronter à dureté de nos existences.

Mais aucun salut ne peut venir de ce retrait J

 

15 mars, 2010 à 8:32


Laisser un commentaire