L’astrologie au service du développement personnel

fma.jpg

Si vous voulez tout apprendre sur l’alchimie et son fonctionnement théorique complexe, visionnez donc un manga qui s’appelle Full Metal Alchemist… 

Sous couvert d’un shonen plein de bagarres, vous allez comprendre ce qui se produit lors d’une quête initiatique : qui cherche la Vérité, finit par trouver quelque chose qui, en somme, le détruit. Une révélation est par principe une entité qui ne laisse pas intact un individu. 

Les héros sont à la recherche de la pierre philosophale, celle qui peut combler les désirs, en brisant l’ordre du monde qui est celui de la circulation des contraires : tout ce qu’on obtient se perdra et ce qu’on a perdu, nous sera redonné autrement. 

Le problème évidemment, c’est qu’on n’accepte pas de perdre quelque chose ni de le retrouver sous une autre forme. Ce qu’on veut, c’est garder la chose précédente sous la forme précédente. 

La réalité est faite de beaucoup de niveaux : si vous créez un monstre (un homonculus dans le film) parce que vous refusez la mort de quelqu’un que vous aimez, en clair que vous vous accrochez à un être en dépit de l’impermanence fondamentale des choses, vous créerez une entité autonome qui sera un défaut qui finira par prendre possession de votre âme au point que vous mourrez avant lui. 

Hiroshima est présente, comme dans toute série japonaise, la vie vient de la mort, et les morts nourrissent la vie. 

Bien sûr, on ne peut pas claquer dans nos mains pour faire apparaître des murs de pierres ou tuer des ennemis, mais comme les héros de cette série, nous avançons tous en dépit de nous-mêmes vers un désir qui fera de nous des adultes véritables, c’est-à-dire des êtres qui sont capables de vouloir plus que leur vie réelle, créer une valeur à la vie. 

 

3 février, 2010 à 19:54


Laisser un commentaire