L’astrologie au service du développement personnel

Illumination

zenwaitingbamboo.png

On a tous été frappé par ces récits de l’illumination selon le « zen » :

-« Je lave mon bol, parce qu’il est sale, je balaie la cour parce que les feuilles y tombent et tout à coup, le voile se déchire »

Ode au présent ? A la présence à soi-même ? Le Zen a ceci de radical qu’il nous attache au moment présent comme une chèvre à son piquet. Dans le présent, il n’y a plus de fébrilité pour l’avenir, ni de regrets portant sur le passé : il y a le moment qui ne passe pas, puisqu’il n’est d’aucun temps et qu’il appartient à l’atemporel.

Mais le présent fait peur parce qu’il n’est pas « humain », il n’a aucun projet et surtout ne tend vers aucune nécessité particulière. Il est et répond aux sollicitations.

Vivre collé au moment est un acte de retournement intérieur radical, et un saut de le vide…

Le vrai zen ne vous préconise en fait pas de scinder votre vie entre périodes de méditation et vie active, mais de basculer dans une méditation perpétuelle qui est une ascèse de chaque instant, et qui est, en fait, extrêmement brutale pour nos esprits d’hommes et de femmes contemporains…

 

10 novembre, 2009 à 10:32


Laisser un commentaire