L’astrologie au service du développement personnel

roi, reine et astrologie

roicharlesv.jpg

Dans le temps jadis, on ne faisait que les thèmes des rois. Pour deux raisons, d’abord parce que les clepsydres ne courraient pas les rues et que déterminer une heure natale n’était pas évident pour le tout venant. Et ensuite, parce que le destin du roi signifiait aussi celui d’une nation entière. 

C’est pour cela que les principales traces astrologiques que l’on trouve viennent des couches très aisées de la société. On notera aussi qu’on ne faisait jamais le thème des femmes, parce qu’une femme était avant tout là, et ce même une reine, pour donner naissance à une descendance et non pas pour avoir une existence en propre. On s’intéressait à son devenir indirectement et surtout quant aux effets qu’elle aurait, par son existence sur l’homme qu’elle servait et accompagnait. 

A cette époque, lorsque des nobles avaient besoin de prévisions (car le caractère et son analyse n’avait ni intérêt en propre, ni même une existence reconnue) on utilisait l’astrologie horaire, c’est-à-dire le thème de l’instant exact qui permet de voir ensuite à quoi s’attendre dans l’avenir. 

Il est amusant de constater que l’astrologie évolue avec les époques et constitue un creuset de nos sociétés. 

 

20 septembre, 2009 à 17:02


Laisser un commentaire