L’astrologie au service du développement personnel

oracle de Delphes

delphes.jpg

Tout le monde a entendu parler de l’oracle de Delphes… 

Voici la description de son rituel : Déjà, sa consultation coûtait en moyenne deux jours de salaire à un citoyen relativement aisé, ceci permettait de ne pas recourir à elle trop longtemps. La pythie était une femme qui prononçait des vœux de chasteté et d’obéissance stricte à une vie recluse du monde : d’une part pour ne pas être influencée par la vie extérieure, et certainement aussi pour en être protégée. En effet, les états de transe dans lesquels un chaman ou une pythie peut rentrer la rendent forcément vulnérables aux fréquences plus « normales » dans lesquels nous baignons. 

Il semble que les dons de seconde vue venaient de trois facteurs physiques : le premier, une alimentation très légère et un sommeil bref, ce qui maintenait le corps dans une alerte perpétuelle (ce qu’a d’ailleurs pratiqué Michael Jackson pour des raisons totalement différentes), mais cette diète et raréfaction du sommeil créait un état altéré en permanence. Seconde chose, le fait de mâcher des feuilles de laurier, qui avaient une action dépurative et à haute dose, hallucinogène. Enfin, il semble que le sanctuaire de Delphes, comme les autres d’ailleurs se trouvait sur une faille sismique d’où des gaz s’échappaient. 

Fort de tous ces facteurs, la pythie rentrait dans un état second, puis dans une franche transe où on lui posait de façon réitérée la question du demandeur, à laquelle elle finissait par répondre… 

Quelle est l’utilité de cette pratique peut-on se demander (car elle semble barbare) ? 

L’utilité est de faire comprendre à ceux qui posent une question qu’un lien avec le monde invisible existe et qu’Il nous guide. 

 

6 juillet, 2009 à 7:03


Laisser un commentaire