L’astrologie au service du développement personnel

Le triangle des bermudes

cartebermudes.jpg

Le triangle des Bermudes a fait couler beaucoup d’encre ce dernier siècle. Voici les faits : pour une raison que l’on ignore, et de façon aléatoire, lorsque des avions ou des bateaux traversent une zone triangulaire comprise entre Porto Rico, l’Ile des Bermudes et Miami, les machines s’affolent, les radars se brouillent, les boussoles alignent de façon surprenante le Nord vrai et Nord magnétique (du pôle nord) pourtant distants de plusieurs centaines de kilomètres. 

Certaines embarcations et des avions disparaissent, avalés, sans laisser aucune trace de leurs épaves : la récurrence d’accidents dans cette zone, mais surtout leur typologie très particulière : coupure des liaisons, des émissions, disparition totale de la machine et d’après les témoignages des rescapés : sensations très singulières : lueurs phosphorescentes venues de nulle part, impression d’accélération et de silence soudain. Tout cela fait penser à la présence d’une zone très particulière du globe. 

De plus, les phénomènes naturels y ont une intensité totalement inouïe : les ouragans, les cyclones, les tempêtes et même la houle prennent des proportions incroyables et totalement ingérables, par comparaison avec d’autres endroits du globe. 

Tout cela prête à penser qu’on est dans une zone magnétique très puissante mais inexplicablement positionnée : L’ancien nord magnétique : ce qui appuierait la thèse scientifique d’un renversement régulier des pôle de la planète Terre. Un selon Edagr Cayce, les vestiges de la civilisation d’Atlantide et plus particulièrement de ce qui a causé sa perte : un projet herculéen d’une sorte de centrale nucléaire gigantesque qui aurait entraîné une perturbation du climat et donc le déferlement des eaux  sur ce continent, en en permettant la submersion dont parle Platon, Hérodote, et de nombreuses tablettes égyptiennes… 

Suppositions ? 

En tout cas, il reste que nous sommes bien sur la voie de chercher un type d’énergie qui pourrait retourner l’équilibre naturel et l’écosystème contre nous… et nous exposer à ce genre de mésaventures… 

 

10 mai, 2009 à 9:25


Laisser un commentaire