L’astrologie au service du développement personnel

Thomas Becket face à son destin?

becket.jpg

Thomas Beckett, né le 21 Décembre 1118 à Londres (UK) à 0h30 (hrc), est connu pour avoir tenue tête au roi Henri II Plantagenêt. Celui-ci, voulant se débarrasser du poids du pouvoir papal sur sa couronne a placé son ami Thomas Beckett en position de devenir archevêque d’angleterre. Cette position servant de relais à l’autorité royale et lui permettant de lever des impôts et de répudier qui bon lui semblait sans souci de Rome. 

Beckett finit assassiné par les hommes du roi, la raison en est qu’entre Dieu et son ami et monarque, il choisit le premier sans vouloir en rien négocier son attitude. 

Mort violente, évidemment. 

Que voit-on dans sa carte qui justifie un tel destin ? 

Capricorne ascendant balance, Beckett était certainement très rigoriste sur ses principes mais trop mou à les affirmer. Dans sa difficulté à trancher en parole et en acte, pour ne pas prendre les autres de front, il devait agacer tout le monde. Pour autant, rien ne le faisait fléchir, et son axe des nœuds qui va de la maison 9 (les hauts principes, l’idéal et une certaine grandeur personnelle qui lui faisait croire que transigeant tant soit peu, il perdrait pied dans ses valeurs) à la maison 3 qui aurait supposé qu’il soit plus accessible à un dialogue, à comprendre les positions du pape (et de Dieu de facto) et de son monarque. 

Mourir devenait le mauvais choix par excellence puisque c’est celui qui le prive de toute capacité d’action et de transformation sur le monde. 

C’est donc son caractère qui a forgé son destin et non pas une puissance supérieure qui l’aurait pris en otage. 

 

10 avril, 2009 à 9:23


Laisser un commentaire