L’astrologie au service du développement personnel

Gandhi et la non violence

Tout le monde a entendu parler du Mahatmâs Gandhi, apôtre de la non violence… Parti d’une formation de juriste à l’époque où « les indes » étaient encore une colonie anglaise, cet homme a joué un rôle remarquable dans le processus d’indépendance de son pays

gandhi21.jpg

Nous allons ici nous intéresser à son thème astral (c’est un peu l’objet de ce blog biggrin.gif…)

Gandhi est né le 2 octobre 1869 à 7h12 à Porbandar, en Inde.

Première chose notable est l’exactitude de l’heure : les astrologues savent bien que l’Inde est une des rares cultures au monde à surveiller avec une attention redoublée les heures natales, ils s’en servent en effet pour décider des mariages et définir les grandes étapes d’une vie, aussi bien professionnelle que spirituelle.

C’est très important de se rappeler que dans cette approche, la destinée d’un individu passe le cadre d’une seule existence : convaincus de la réalité de la transmigration de l’âme au travers de différents corps, ou réincarnation, les hindous prêtent une très forte attention au karma qui pourrait résulter de tel ou tel de leurs actes.

Ainsi, ils se positionnent dans une perspective de long terme où ils n’agissent qu’en ayant conscience qu’ils devront assumer les conséquences de leurs actions, qu’elles soient positives ou néfastes.

Moralité, si on dort mal à propos de quelque chose qu’on a fait, ça risque de durer plusieurs vies !

Gandhi, par sa conjonction vénus/mars en scorpion notamment était un être dont les sens et les instincts étaient très forts, de ce fait, il a très tôt, comme on le sait, et à l’instar du Bouddha pris plaisir dans une vie très sensuelle (dès l’âge de 13 ans, ce qui paraît courant depuis Alfie emoticone)

Son saturne en sagittaire, très bien aspecté à l’axe des noeuds, indique des valeurs concrètes, appartenant au monde, mais pointant vers ailleurs, de même que son soleil en 12 montre une envie de se déployer sur un mode plus secret ou plus mystique.

Pour trancher entre les deux, il faut regarder son axe des noeuds : Avec un axe 4/10, Gandhi est un homme de valeurs traditionnelles qui doit exporter ce qu’il a acquis de structure mentale et de fiabilité pour les siens vers le monde extérieur, aussi bien dans une vie professionnelle que dans un déploiement social.

Je pense que c’est l’uranus en cancer, qui envoie un trigone vers la conjonction mars/vénus qui a agi comme un transmutateur quant à ses valeurs et lui a donné deux envies

1) celle de dépasser ses instincts très puissants

2) d’en faire un programme de vie politique : en effet, il apparait dans cette personnalité que tout ce qui est réalisé à l’extérieur, doit d’abord l’être dans le monde intérieur et le secret de son psychisme : donc toute transformation qu’il veut agir dans la société doit premièrement être faite en lui-même : d’où son cheminement spirituel qui l’a ensuite et très naturellement conduit à une réforme de la société.

Balance ascendant balance, Gandhi s’est servi de sa douceur conciliatrice extérieure pour mener son peuple à une attitude très ferme et presque plus tranchée que celles d’autres révolutionnaires…

18 février, 2009 à 10:34


Un commentaire pour “Gandhi et la non violence”


  1. karine écrit:

    tu vois que les balance sont bien, même sans le sérieux des capri…


Laisser un commentaire